Unité du Pré du Loup Energie

Un projet exemplaire porté par des agriculteurs au service de leur territoire

Unité de méthanisation territoriale avec valorisation du biogaz en bio méthane pour injection dans le réseau de distribution de gaz naturel local.

Les porteurs du projet :

Christophe et François DUSANNIER, agriculteurs à Cucq et associés de la SARL Agriopale Services, spécialisée depuis 15 ans dans la valorisation de la biomasse sur le territoire de la côte d’opale.

L’implantation :

L’unité est implantée sur la commune de Saint Josse, à proximité directe des communes du Touquet et d’Etaples sur mer.

Les vocations de l’unité :

L’usine de méthanisation du Pré du Loup Energie valorisera en biométhane, des sous produits issus de l’agriculture (élevages et cultures) et des résidus de l’industrie agroalimentaire locale.

Cette unité produira à terme 130 m3 de biométhane par heure, soit plus de 10 millions de kWh par an sous forme de gaz équivalent au gaz naturel, utilisé pour les usages domestiques et professionnels. Cette unité sera la première, portée par des entrepreneurs privés, à entrer en fonction au nord de Paris.

Logo-Grdf

Des liens étroits entre cette unité de production de bio méthane et la démarche Troisième Révolution Industrielle :

Contrairement à ce qui est mis en œuvre dans l’immense majorité des cas, la valorisation du biogaz renouvelable se fera ici par épuration / injection du biométhane dans le réseau GRDF. Cette différence est fondamentale dans l’optique Troisième Révolution Industrielle (TRI) puisqu’il s’agit «d’ une voie de valorisation permettant le stockage de cette énergie renouvelable (EnR) via le réseau GRDF, constituant lui-même un réservoir passif. »

Par ailleurs, le procédé que nous nous apprêtons à mettre en œuvre pour la production du biométhane, même s’il est plus coûteux à l’investissement, est basé sur une technologie nouvelle qui optimise la consommation électrique dans le processus de purification du gaz, nous permettant ainsi de nous inscrire dans le pilier de l’efficacité énergétique. De même, l’utilisation du réseau de distribution existant de gaz nous engage dans la logique des Smart Grids, inscrivant notre production d’EnR au sein d’un bassin consommateur important de par son identité balnéaire à forte vocation touristique.

Enfin, notre volonté d’identifier notre unité au territoire qui l’accueille nous permet d’entrer dans un système vertueux d’économie circulaire, puisque les sous produits issus de l’agriculture et de l’industrie agro alimentaire locale permettront d’alimenter en gaz vert, le secteur de l’économie touristique et également d’assurer la fertilisation des champs agricoles avec un produit très qualitatif que constitue le digestat de méthanisation.

5 des 8 piliers de la TRI sont donc au cœur de notre projet :

  • Production d’EnR
  • Stockage de l’énergie
  • Réseaux intelligents
  • Efficacité énergétique
  • Economie circulaire

A noter qu’un appui de la démarche TRI pourrait nous permettre d’aller encore plus loin dans la valorisation de notre biogaz en explorant les possibilités de stockage et d’utilisation du CO2 pur généré lors du process d’épuration du biogaz en bio méthane.

Enfin, nous tenons à préciser que sur le même modèle que celui présenté, nous étudions la duplication d’une seconde unité, qui permettra de revitaliser une friche industrielle délaissée, en donnant une seconde vie à des installations qui seront « recyclables » en tant que constituants majeurs d’une unité de production de biométhane.

TRI

 

Découvrir le projet du territoire Boulonnais

Découvrir le projet de la région d’Arras